Voyage

Booking.com affiche des résultats impréssionnants

Le numéro un mondial des réservations d’hôtels sur Internet dégage des marges très élevées.

Aujourd’hui il est devenu impossible de se passer de ce distributeur pour les hôteliers. Il représente l’opportunité de remplir son établissement mais cela à un coût : 15 à 30 % du chiffre d’affaires. Alors ami ou ennemi ?

Un chiffre d’affaires de 12,7 milliards de dollars l’an dernier, en croissance de 18 %, un bénéfice net de 2,3 milliards de dollars et une capitalisation boursière de 100 milliards de dollars… Le géant américain Priceline, qui s’est rebaptisé Booking Holdings la semaine dernière, continue d’afficher des performances à faire pâlir le secteur.

Impossible de rechercher en ligne une chambre d’hôtel sans tomber en premier lieu sur Booking. Et pour cause, l’agence de voyages achète sur Google à peu près tous les mots-clés, noms d’hôtels, de villes (Saint- Tropez, Barcelone…), voire noms de sites concurrents. Même chose avec les encarts ciblés sur Facebook. Le budget qu’il consacre à cela est ahurissant : 3,4 milliards de dollars rien qu’en 2016 ! Aucune chaîne hôtelière ne peut rivaliser.

About the author

La Rédaction

Poster un commentaire

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques