Flash Technologies

Enceintes vocales : Une tendance planétaire

Voilà bien un marché incroyable, entre 2016 et 2017, les ventes se sont multipliées par 4 ! Aux USA, c’est déjà plus de 23 millions d’enceintes intelligentes vocales qui équipent les maisons (smart speakers ou voice assistant).Google, Apple et Amazon sont sur la voix de la guerre stratégique pour conquérir ce nouvel eldorado.

Mais, les pays francophones découvrent seulement depuis cet été ce marché. En effet, c’est uniquement depuis le 3 août 2017 que Google Home est proposé en France. La première enceinte vocale avec laquelle on peut dialoguer en langue française.

Un nouveau marché dans lequel Google a décidé d’être très présent. Nous voyons une série de publicités TV diffusées pour nous éduquer aux possibilités offertes par son enceinte domestique. Des spots qui montrent que Google Home diffuse de la musique, permet de faire des recherches vocales, gère les objets domotiques de la maison, commander des produits, et peut servir d’assistant personnel. Pour téléphoner, envoyer des SMS, possibles, mais pas encore dans l’hexagone.

Une véritable innovation qui modifie profondément la relation avec les consommateurs. La voix devient l’interface en temps réel, la plus naturelle entre une marque et ses clients ou prospects. Les chatbots, mode Messengers qui sont actuellement la panacée des services marketing risquent de vite être oubliés. La difficulté pour les équipes marketing réside dans la disparition d’une communication visuelle pour passer à une communication sonore. Avant de vous dévider à modifier vos budgets marketing ou R et D pour 2018, voici une analyse du marché des assistants vocaux : Google HomeAmazon Écho ; Microsoft Cortana ou Apple HomePod.

Cette synthèse regroupe plusieurs études réalisées cette année par PNR, Edison Research, Gartner, Emarketer, Strategy Analytics et ma propre analyse du marché.

Alexa d’Amazon détient actuellement la position dominante sur le marché avec plus de 70 % des ventes grâce à son Amazon Echo lancé depuis 2015.

Mais, Google Home est en train de prendre une part significative du marché des assistants vocaux. Sur 2017, il multiplie par 3 sa part. Pire, il pourrait continuer en s’appuyant sur ses principaux atouts. Ses principales forces reposent sur sa capacité à exploiter la technologie de son moteur de recherche en ligne, le machine learning (apprentissage automatique par IA) et son écosystème très ouvert. Un autre aspect est l’ouverture de Google aux développeurs pour créer d’autres enceintes intelligentes.

Cependant, l’arrivée d’Apple en fin d’année 2017 devrait modifier la donne, les fidèles clients de la pomme ayant pour habitude de privilégier les produits maison pour s’équiper afin d’assurer une parfaite compatibilité des produits entre eux. Et aussi parce que c’est mieux Apple ;).  Dans le domaine des objets connectés pour la maison, il est vrai que le catalogue Apple est plutôt dense et qui plus est de qualité. La firme de Cupertino pourrait donc séduire les utilisateurs de domotique en s’appuyant sur les produits déjà compatibles HomeKit. Malgré tout, je suis surpris du positionnement d’Apple qui parle d’une enceinte acoustique de haute qualité, alors que c’est l’une des catégories d’usage les moins attractives pour les consommateurs.

De son côté, Google Home devrait être porté par ses performances en matière de reconnaissance vocale. Les tests d’efficacité réalisés montrent nettement sa supériorité sur les autres enceintes communicantes.

En août 2017, Adweek a qualifié la reconnaissance vocale comme la « frontière suivante du marketing de marque ». Et Forbes a déclaré : « Les utilisateurs recherchent une solution dans leur logement pour centraliser tous leurs appareils et leurs besoins. Des haut-parleurs intelligents comblent ce vide. »

ComScore estime que 50 % de toutes les recherches se feront via la technologie vocale d’ici 2020.

Évidemment, on peut se demander si les enceintes intelligentes rencontrent le grand public. Mais le mieux à l’ère de l’UX design est de s’inspirer directement des usages réels des utilisateurs. Ainsi, et à ma grande surprise, Google Home est d’abord un objet de divertissement avec lequel on joue. Google l’a bien compris et vient de lancer 50 nouvelles activités ludiques avec son enceinte. Ensuite vient le pilotage des objets connectés de la maison et les recherches de connaissance (c’est le sujet d’une des publicités TV). Plus surprenante, l’écoute de la musique arrive presque en dernier dans les usages avec la consultation de la météo. Cela peut s’expliquer avec la faible qualité sonore de l’enceinte actuelle. Nous verrons avec l’arrivée de Google Home Max et de l’Apple HomePod si les usages évoluent.

La reconnaissance vocale ou reconnaissance automatique de la parole (ASR), débute au début des années 70. Le premier logiciel commercialisé fut Dragon Naturally Speaking en 1997. Mais les projets d’intégration dans les smartphones débuteront avec la création de Siri.Inc en 2007. Suivra Google Voice Speech en 2008. Mais les technologies déployées aujourd’hui dans les nouveaux assistants vocaux sont encore plus récentes.

  • Siri d’Apple, avec sa première version intégrée dans l’iPhone 4s en 2011.  Système qui sera exploité pour sa prochaine enceinte connectée Apple HomePod, sortie annoncée fin 2017 (aux USA). En 2018,
    Apple a déclaré que plus de 500 millions d’appareils équipés de Siri étaient actuellement en circulation dans le monde. Ce qui représenterait plus de 375 millions d’utilisateurs réguliers.
  • Google Assistant, initialement Google Now dévoilé en juin 2012. La technologie intégrée dans Google Home et Google mini. Le seul assistant vocal actuellement disponible en France et en français. Déjà de nombreux produits de fabricants indépendants proposés et le très prochain Google Home Max qui sera le produit le plus haut de gamme du marché.
    Google annonce lui 400 millions d’appareils équipés de Google Assistant.
  • Cortana de Microsoft (avril 2014), peu présent, il équipe le petit marché des Windows phone. Une seule enceinte lancée en octobre 2017, la Harman Kardon Invoke utilise actuellement cette solution.
  • Amazon Alexa (présenté en novembre 2014) et sa gamme déjà large d’assistants vocaux : Amazon Écho,Amazon Écho Dot 2, Amazon Tap et Amazon Écho Show. Le dernier arrivé est aujourd’hui le leader du marché mondial !
    Paradoxalement, pour Amazon le leader 2018 des assistants vocaux, seulement 40 millions d’appareils utilisent Alexa.

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques