Sport Afrique Sport Inter

Tennis: le tennis mondial gangréné par des matchs truqués

Dans un rapport indépendant présenté ce mercredi, la Tennis Integrity Unit (TIU) estime que le tennis mondial est frappé par un «tsunami» de matches truqués. Les tournois secondaires sont les plus touchés, notamment chez les hommes.

Avant l’Open d’Australie 2016, la BBC et Buzzfeed News avaient révélé d’importants soupçons de matches truqués visant notamment 16 joueurs du Top 50 mondial. Les deux médias avaient alors dénoncé le manque de réaction des autorités sportives, reprochant aux instances le fait que «tous ces joueurs, parmi lesquels des vainqueurs de Grand Chelem, ont été autorisés à poursuivre leur carrière». Dans la foulée, les organisations dirigeantes du tennis avaient commandé un rapport indépendant qui a coûté plus de 20 millions d’euros, pour lequel plus de 3200 joueurs ont été interrogés, et dont les résultats ont été dévoilés ce mercredi.

Le tennis professionnel aurait ainsi «de très sérieux problèmes d’intégrité», indique le rapport, qui préconise l’interdiction des paris sur les tournois secondaires. Ces derniers (tournois Challenger et Future) seraient en effet les plus touchés par le «tsunami» de matches truqués – expression utilisée par l’un des enquêteurs. «Les problèmes d’intégrité sont les plus importants là où les prize money, l’intérêt du public et les ressources financières des tournois sont les plus faibles», note le rapport.

Le rapport pointe notamment du doigt le contrat signé entre la Fédération internationale (ITF) et la compagnie suisse Sportradar (70M de dollars), qui développe et fournit des données sportives en direct. Ce partenariat a en effet permis aux sites de paris en ligne de proposer de parier sur des matches de faible importance dans les tournois secondaires.

Les deux ans d’investigation n’ont pas permis de mettre en lumière une corruption institutionnalisée au plus haut niveau du tennis mondial, même s’il existe «d’indéniables preuves» témoignant de «problèmes» sur les tournois majeurs. L’avènement des paris en ligne aurait exacerbé le problème, ajoute le rapport, qui appelle la Fédération internationale (ITF) à s’attaquer au marché des paris en ligne, «à l’origine du problème». Les enquêteurs concluent que le maintien d’un statu quo quant au nombre de matches de tennis sur lesquels il est possible de parier serait ainsi «désastreux pour le sport».

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques