Sport Inter

Le vélodrome en ébulition

La fin du match entre Marseille et Lyon (2-3) dimanche soir, au Vélodrome, a été marquée par des incidents entre les joueurs des deux équipes. La tension était encore vive dans le tunnel du stade. Adil Rami et Mouctar Diakhaby étaient particulièrement remontés et ont tenté d’en venir aux mains. Anthony Lopes, le capitaine de l’OL, a aussi été au centre de la mêlée avant d’en être séparé par plusieurs membres du club.

Les échauffourées ont débuté après que Marcelo, le défenseur brésilien de Lyon, a brandi son maillot face au public marseillais au moment de regagner les vestiaires. Il avait quelques minutes plus tôt été victime d’un coup de poing de Rami loin des yeux de l’arbitre, un geste qui pourrait être à l’origine de cette réaction malvenue. «Quand je vois ça, ça me désole, a réagi dans la foulée le Lyonnais et ancien Marseillais Jérémy Morel, au micro de Canal +. On ne parle même plus de foot.»

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques