Sport Inter

Le sponsor des corinthians ne s´affiche que si le joueur transpire.

Le club brésilien des Corinthians a un nouveau sponsor maillot. Et il n’est pas banal, puisqu’il ne s’affiche qu’une fois entré en contact avec la transpiration des joueurs.

Il existe différentes façons de vérifier si un footballeur mouille le maillot ou pas. Soit son crâne fume lors des interviews hivernales d’après-match, soit son short et ses chaussettes sont tachés de traces de terre et de gazon, soit il s’appelle Blaise Matuidi et, dans ce cas, la question ne se pose même pas. Mais le club brésilien des Corinthians vient de trouver une nouvelle manière pour différencier les joueurs qui donnent tout et ceux qui rechignent à enchaîner les kilomètres.

Ce dimanche, à l’occasion de l’ouverture du Brasileirão, le championnat brésilien, les tenants du titre ont affiché face à Fluminense (2-1) un sponsor maillot qui n’apparait que s’il entre en contact avec de la transpiration. Ce n’est donc qu’une fois la partie entamée que les supporters ont pu découvrir sur les maillots des joueurs la marque « Omo Sports », spécialisée dans les produits de lessive pour vêtements imbibés de sueur.

Cette idée on ne peut plus originale est à mettre au crédit de l’agence publicitaire brésilienne F.Biz. Et pour la mettre en pratique, le site des Corinthians explique que « le flocage du sponsor a été réalisé à l’aide d’une encre hydrochimique, et d’une technologie de microcapsules, dont la composition réagit au contact de l’eau ». Pour ceux qui n’ont pas pris l’option sciences au lycée, l’agence a pris soin de faire un making-of démonstratif.

D’après les médias brésiliens, le flocage ne serait pas apparu de manière limpide sur l’ensemble des tuniques. Donc soit la technologie n’est pas encore au point, soit certains joueurs n’ont littéralement pas mouillé le maillot. Dans le second cas, qu’ils se rassurent, le partenariat concernait uniquement le match d’ouverture.

About the author

Dr L.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques