Sport Inter

Foot : Leonardo Jardim reconnait que la situation de monaco est «grave» après son nul

Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco, tenu en échec par Amiens): «La situation est grave. On a perdu deux points, un des adversaires (Lyon, ndlr) a gagné des points sur nous, en attendant l’autre (Marseille, ndlr) demain. Il reste trois matches, neuf points. Le fait de ne plus être 2e ne change rien. On aura peut-être moins d’anxiété. Mais le plus important est de dire que cette équipe a essayé de jouer avec intensité. On a fait 32 centres. Je suis très content de l’attitude. Bien sûr, il y a beaucoup de déchet technique dans le dernier geste, la dernière passe, la finition.

On n’a pas de tir cadré. Mais on a beaucoup essayé. L’équipe savait que l’attitude n’avait pas été bonne lors des deux derniers matches. C’est différent ce soir. La tension dans le groupe, c’est positif. Cela montre que les joueurs ont l’envie de faire les choses. Il faut donner confiance aux joueurs. Falcao? Il a fait un gros début de saison. Aujourd’hui, il reste sur trois matches sans marquer. Il essaie et travaille pour y arriver. On a passé 17 matches sans défaite. Marseille et Lyon sont passés par des périodes difficiles aussi. Si on est 4e demain soir (en cas de victoire de Marseille, ndlr), c’est la même chose. Il faut lutter. En fin de saison, par contre, ce ne serait pas la même chose.”

Vadim Vasilyev (vice-président de Monaco) : «Nous sommes dans un moment difficile, très difficile. On est en manque de confiance, c’est clair. Mais il reste encore trois matches, nous sommes professionnels. Il faut se serrer les coudes, reste ensemble. On a déjà vécu des moments difficiles. On ne regarde pas les autres. Dans le football, tout peut se passer. Tout est encore possible. Neuf points à prendre, c’est beaucoup. Il faut penser à nous. J’ai vu un manque de confiance, c’est certain. Mais aussi des gens qui ont essayé. Oui, c’est difficile ! Mais moi, j’y crois. Il y a toujours des moments difficiles dans la vie. Bien sûr, la situation est inquiétante. Il faut juste de la confiance. La qualité est là. Il y a un mois, elle était là. Elle ne peut pas disparaître comme ça.»

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques