Société Sport Afrique

Pourquoi les Algériennes sont-elles privées de stade ?

USM Alger fans cheer for their team during the CAF Champions League semi-final football match between Algiers' USM Alger and Casablanca's Wydad AC at the Stade du 5 juillet in Algiers on September 29, 2017. / AFP PHOTO / RYAD KRAMDI

Le stade de football, un territoire exclusivement masculin en Algérie ? Car si les fans de foot du monde entier ont les yeux tournés vers la Russie, où se déroule la Coupe du Monde, ailleurs dans le monde, les fans de ce sport ne sont pas logés à la même enseigne. En Algérie, les supportrices restent à la porte des stades.

Comme en Iran, où les femmes sont interdites de stade, les Algériennes ne sont jamais dans les gradins. Aucune loi ne leur interdit l’accès, mais les gradins restent un espace exclusivement masculin dans le pays. Jusque dans les années 1980, les supportrices venaient pourtant nombreuses pour soutenir leur équipe avec les hommes. C’était “la belle époque”, quand le mixité était la norme dans la société algérienne, raconte Djahida, une esthéticienne sexagénaire, à l’AFP.

Cette fan de football s’est éloignée des stades avec la naissance de ses enfants, puis les années de guerre civile (1992-2002), durant lesquelles on évitait tout lieu public. Depuis, Djahida n’ose pas y retourner par peur d’être insultée ou agressée. 

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques