Focus Politique Afrique Société

L’ONU souhaite arrêter les guerres en Afrique d’ici 2020

ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté aujourd’hui à l’unanimité une résolution poussant à arrêter “toutes les guerres en Afrique d’ici 2020”. Un objectif qui repose sur un engagement des pays africains datant de 2013 et non concrétisé jusqu’à présent.

Le but d’une “Afrique sans conflit” figurait dans une déclaration solennelle adoptée le 26 mai 2013 lors du 50e anniversaire de l’Organisation de l’Union africaine. En 2019, les plus importantes opérations de paix de l’ONU continuent d’être situées en Afrique, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, en Centrafrique ou au Mali.

“Il appartient essentiellement à l’Union africaine, à ses Etats membres, à leurs populations et à leurs institutions, y compris leur société civile, de construire une Afrique sans conflit”, souligne la résolution de l’ONU. Le Conseil de sécurité “exprime son appui aux initiatives visant à trouver des solutions africaines aux problèmes africains, tout en reconnaissant que la coopération et les partenariats internationaux sont nécessaires pour accélérer les progrès vers la réalisation de cet objectif continental”, précise le texte.

L’Organisation des Nations unies et l’Union africaine sont aussi “appelées à redoubler d’efforts pour coordonner leur action de façon complémentaire dans toutes les formes de réponse aux conflits, de la prévention et de la médiation au relèvement post-conflit et au développement, en passant par le maintien et la consolidation de la paix”. A cet égard, un projet de résolution initié fin 2018 par l’Afrique sur un co-financement par l’ONU d’opérations de paix africaines reste dans l’impasse. “Il a été enterré”, indique un diplomate, après des réticences des Etats-Unis, premier contributeur financier de l’ONU, à l’endosser.

Pour “jeter les bases solides d’une paix et d’une stabilité durables”, l’ONU “engage les Etats membres de l’Union africaine à renforcer la bonne gouvernance, notamment l’élimination de la corruption, le renforcement des institutions démocratiques, le respect des droits de l’Homme et la responsabilité”, indique par ailleurs la résolution adoptée aujourd’hui.

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques