Environnement Société

L’Afrique du Sud manque cruellement d’eau

Depuis trois ans, le pays fait face à une sécheresse sans précédent et le niveau d’eau des barrages ne cesse de baisser, un phénomène aggravé par des investissements dans de nouvelles infrastructures qui tardent à se concrétiser.

C’est une sécheresse d’une ampleur inédite. Les autorités sud-africaines ont proclamé ce mardi l’état de catastrophe naturelle dans tout le pays, en raison de la sécheresse historique qui frappe depuis des mois la ville du Cap, deuxième agglomération du pays et menacée d’une rupture d’approvisionnement en eau potable.

Afin de préserver les réserves d’eau de la ville, ses 4 millions d’habitants ne doivent plus utiliser que 50 litres d’eau chacun par jour, soit l’équivalent d’une douche quotidienne de 3 minutes.

Des amendes sévères sont prévues pour les contrevenants, mais les autorités n’ont pas encore commencé à sévir, rapporte l’Agence France-Presse.

Anticipant ce qu’ils appellent « le jour zéro », c’est-à-dire lorsque les réserves seront à sec, les autorités sud-africaines ont prévu environ 200 points de distribution d’eau dans la ville où chaque personne recevra 25 litres d’eau par jour lorsque le réseau d’aqueduc sera à sec.

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques