Société

Guinée / USA : Le fils de l’ancien Président de Guinée Sékou Touré, risque 20 ans de prison

Encore un homme politique africain qui tombe aux Etats-Unis. Ou, plus précisément, qui a des ennuis judiciaires qui risquent de lui faire passer de très longues années derrières les barreaux. Il s’agit cette fois de Mohamed Touré, fils de l’ancien président de Guinée, Ahmed Sékou Touré.

Mais quel est son délit ou crime qui lui fait encourir 20 ans de prison ?

Un couple texan avec de profondes relations politiques dans le pays ouest-africain de Guinée a été inculpé jeudi de travaux forcés après qu’une jeune femme dont elle aurait asservi pendant plus de 16 ans ait réussi à échapper à sa maison à Southlake avec l’aide de ses voisins.

Mohamed Touré et son épouse Denise Cros-Toure, tous deux âgés de 57 ans, sont poursuivis pour « travail forcé ». Le coupe, qui réside dans le Texas, a été traîné devant les tribunaux américain par une ressortissante guinéenne qu’il avait fait venir aux USA en 2000, alors qu’elle n’était âgée que de 5 ans.

Ils auraient alors forcé la jeune fille à faire le ménage et à prendre soin de leurs enfants, la soumettant à des abus physiques et émotionnels, a déclaré le ministère de la Justice dans un communiqué de presse, cité par CNN.

“Bien que la victime ait été proche de l’âge des enfants, les accusés lui ont refusé l’accès à l’école et les autres opportunités offertes à leurs enfants”, affirme le ministère de la Justice.

Toujours selon CNN, le dossier d’accusation fait état de plusieurs autres chefs d’accusation.

“Dans le cadre de leur plan coercitif visant à contraindre le travail de la victime, les accusés ont pris ses documents et l’ont fait rester illégalement aux Etats-Unis après l’expiration de son visa (…) Ils l’ont davantage isolée de sa famille et des autres et l’ont abusée physiquement et émotionnellement », précise notamment le dossier.

“Une fois, la victime a été découverte dans un parc par un policier et est retournée dans la famille Touré en fuite”

Qui ajoute que la jeune femme, âgée aujourd’hui de 23 ans, avait été « forcée de dormir par terre pendant des années et n’a été emmenée chez un professionnel de la santé qu’une fois. »

Dans sa plainte, elle affirme également avoir été victime « d’incidents troublants d’abus physique commis par Cros-Toure, qui l’aurait battu « parfois avec une ceinture ou un cordon électrique. »

La victime de Mohamed Touré et de son épouse aurait également « fréquemment été expulsée de la maison sans argent, sans papiers ni possibilité de communiquer en anglais. Une fois, la victime a été découverte dans un parc par un policier et est retournée dans la famille Touré en fuite. »

Son calvaire a pris fin en août 2016, lorsqu’elle réussit à échapper à ses « bourreaux » avec l’aide de plusieurs voisins.

Cette affaire a fait l’objet d’une enquête par le Service de sécurité diplomatique du Département d’État, qui est souvent impliqué dans des affaires pénales ayant une dimension internationale.

Si Mohamed Touré et son épouse sont recoonus coupables, ils risquent 20 ans de prison.

Pour rappel, suite à la mort de son père en 1984, Mohamed Touré avait été, dans un premier temps, emprisonné avec d’autres membres de sa famille. Par la suite, il s’est exilé successivement au Maroc, en Côte d’Ivoire, avant de s’établir au Texas avec sa femme et ses enfants. Des années plus tard, Mohamed Touré retournera dans son pays natal que son père dirigeait de son vivant d’une main de fer, où il va diriger l’ancien parti politique de son père, le PDG-RDA.

Avant Mohamed Touré, des hommes politiques africains ont très souvent eu à faire avec la justice américaine. C’est le cas notamment de deux autres Guinéens, l’ancien Président de transion Sékouba Konaté et son ancien ministre des Mines, Mahmoud Thiam, qui purge actuellement une peine de 7 ans de prison, ou encore plus récemment de l’ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, Cheikh Tidiane Gadio.

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques