Santé & Bien être Sexualité

Une greffe de pénis va permettre à un homme d’avoir son 1er rapport sexuel à 44 ans

La greffe de pénis d’un Britannique de 44 ans a été finalisée vendredi 22 juin à l’hôpital universitaire de Londres, après un parcours du combattant qui aura duré cinq années.
Andrew Wardle est né sans pénis et avec un seul testicule, rapporte le site e-santé. En cause : une exstrophie vésicale, une malformation rare qui touche une personne sur vingt millions.

En plus d’être privé de son sexe, Andrew a souffert de problèmes rénaux durant une bonne partie de son enfance et de son adolescence, à tel point qu’il est tombé dans la drogue et la délinquance, et a même tenté de mettre fin à ses jours à deux reprises.

En 2012, son médecin traitant lui a donc proposé de consulter un urologue. Ce dernier lui a suggéré une pénoplastie, une chirurgie s’étalant sur deux ans.

UN PÉNIS CRÉÉ À PARTIR D’UN AVANT-BRAS
Finalement, la chirurgie d’Andrew aura duré 5 ans et coûté plus de 55.000 euros au système de santé publique britannique. De la peau, des nerfs et des muscles de son avant-bras gauche ainsi qu’une veine de sa jambe droite ont été prélevés, puis roulés en forme de tube pour donner l’apparence d’une verge. Par la suite, une pompe a été installée pour permettre l’érection du membre. «J’avais un bel avant-bras donc j’ai eu un pénis de bonne taille», a précisé le patient.

Un changement de vie de taille qui va pouvoir se concrétiser par un premier rapport sexuel tant attendu.

«J’ai passé 44 ans sans pénis et je me suis débrouillé pour ne pas avoir de sexe pendant tout ce temps (…) Cela me permettra de faire partie intégrante de la société», a déclaré Andrew, actuellement en couple.

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques