Santé & Bien être Société

Santé : La pilule contraceptive masculine en question

Les hommes n’auront peut-être bientôt plus d’excuse pour ne pas prendre la responsabilité de la contraception dans leur couple. Une équipe de chercheurs américains pense avoir trouvé l’équivalent de la pilule contraceptive pour les hommes, basée sur une molécule, la diméthandrolone undécanoate. Des études doivent encore être effectuées, et Stéphanie Page, professeure de médecine à l’université de Washington et coauteur de l’essai clinique, citée par Le Parisien, avance quelques effets secondaires, comme une prise de poids et une baisse de libido,  comme c’est déjà parfois le cas chez les femmes qui prennent la pilule.

Mais dans l’hypothèse où une telle pilule serait mise en circulation, comment serait-elle reçue ? Quand elle a vu l’information, Angélique a trouvé cela « génial ». « Je me suis dit pourquoi pas les hommes ? Ça leur apportera un nouveau sens des responsabilités. Pourquoi cela devrait être uniquement aux femmes de se protéger afin qu’il n’y ait pas fécondation ? ».

« Cette pilule pour homme devrait exister depuis bien longtemps »

Même écho de la part de Zegisma : « Pourquoi les femmes doivent toujours se plier en quatre pour faire plaisir aux hommes ? Je suis pour l’égalité des sexes. Je pense que les femmes ont assez de choses contraignantes à faire tout au long de leur vie, alors une pilule masculine serait une solution pour les soulager ». Berry13 abonde : « Cette pilule pour homme devrait exister depuis bien longtemps, non seulement pour partager les contraintes mais aussi pour bénéficier des mêmes libertés. »

Autre témoignage féminin, de Clémentine, pour qui « la pilule contraceptive pour homme est un pas de plus vers l’égalité » et qui a son image pour justifier l’inversion des rôles : « Ce serait plus logique de décharger le pistolet que de tirer sur un gilet par balles ». Versant masculin, Wodan a exactement la même métaphore, ce qui lui fait dire en toute logique qu’il est « prêt à prendre cette pilule ».

Yann aussi, car « il n’y a aucune raison que seule ma copine ait à se sacrifier. Je serais ravi de l’alléger de cette peine, à cause des effets secondaires des méthodes de contraception actuelles, mais aussi vu ce qu’elle aura à subir quand on décidera de concevoir un enfant ».

« Je préférerais ne pas être parmi les premiers à tester »

Anthony est « entièrement pour », car « ma compagne, avec qui je suis depuis plus de 3 ans désormais, ne supporte aucun type de contraception, hormis le préservatif. Cette avancée médicale nous permettrait de résoudre ce problème. En effet, pour moi, le préservatif garde une image de protection contre les MST, et sous-entend un manque de confiance ».

Olivier a pour sa part quelques doutes sur la validité d’une pilule pour homme, qu’il prendrait s’ils étaient levés : « Il y a un an et demi on avait déjà une étude parlant d’une pilule miracle avec des effets “similaires” aux pilules féminines… Las ! En réalité les effets étaient bien plus gênants ». Yann a aussi une petite hésitation : « Je préférerais honnêtement ne pas être parmi les premiers à tester cette pilule pour hommes. J’aimerais être sûr au maximum que c’est bien étudié et sans risques pour ma santé. »

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques