Politique Internationale

“Les Kurdes ne nous ont pas aidés en Normandie” : Donald Trump justifie sa passivité après l’offensive turque en Syrie

Lors d’un point presse à la Maison Blanche mercredi 9 octobre, le président a sorti un argument pour le moins surprenant quand il a été interrogé sur la possibilité de former une alliance avec les Kurdes.

Donald Trump a refait des siennes. Alors que la guerre fait rage actuellement en Syrie, où les Turcs ont lancé une offensive sur les Kurdes, le président américain s’est exprimé mercredi 9 octobre depuis la Maison Blanche sur une éventuelle alliance avec ces derniers. Selon lui, une telle aide ne pourrait être justifié, les Kurdes n’ayant “pas aidé” les Etats-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale et le débarquement en Normandie.

“Les Kurdes se battent pour leur terre, il faut que vous compreniez. (…) Ils ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ne nous ont pas aidés en Normandie, par exemple” a-t-il ainsi développé, s’appuyant sur un article “très puissant” vraisemblablement publié par le site internet conservateur Townhall, qui se trouve être en réalité une tribune d’un certain Kurt Schlichter, chroniqueur politique, dans laquelle il déclare en substance : “Les Kurdes ne se sont pas présentés pour nous en Normandie, à Incheon (guerre de Corée), à Khe Sanh (Vietnam) ou à Kandahar (Afghanistan).”

Trump met en garde Erdogan

“Nous avons dépensé énormément d’argent pour aider les Kurdes, que ce soit en munitions, en armes, ou en argent” a également expliqué le chef d’Etat américain, voulant justifier une aide déjà effective des Etats-Unis, avant de conclure : “Ceci étant dit, nous aimons les Kurdes.”

Durant cette prise de parole, Donald Trump a également déclaré espérer que le président turc Recep Tayyip Erdogan agisse de manière “rationnelle” et aussi “humaine” que possible en Syrie, alors que l’offensive turque intervient après la décision de Trump de retirer des troupes américaines de secteurs frontaliers en Syrie. “S’il le fait de manière injuste, il paiera un énorme prix économique. (…) J’anéantirai leur économie si cela arrive”, a-t-il mis en garde.

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques