Economie Internationale People

Le rappeur Jay-Z lance son fonds d’investissement

Le rappeur américain, marié à la star Beyonce, aux activités déjà bien diversifiées, vient de créer un fonds de capital-risque pour faire fructifier sa richesse estimée à près de 1 milliard de dollars.
Le capital-risque va devenir le nouveau terrain de jeu de Jay-Z. L’artiste et businessman aux investissements hétéroclites, vient de créer un fonds pour faire faire des petits à sa fortune: le Marcy Venture Partners, du nom de la résidence de Brooklyn où il vivait dans sa jeunesse.

L’homme d’affaires avisé s’est adjoint comme partenaire Larry Marcus, le PDG du Walden VC, un fonds de la Silicon Valley qui figure parmi les premiers investisseurs dans Netflix. Jay-Z a d’ailleurs lui aussi enregistré sa société en Californie, ce qui laisse penser qu’il financera plutôt des start-up de la tech.

Le monde de l’investissement n’était pas étranger au rappeur new yorkais. La star du hip-hop a toujours un artiste entrepreneur. Dans la musique, avec ses labels Roc-A-Fella puis Roc Nation via lesquels il a notamment produit Kanye West et Rihanna. Ou avec Tidal, la plateforme d’écoute de musique en streaming qu’il a rachetée en 2015. Il y distribue en exclusivité ses albums et ceux de sa reine des charts d’épouse, Beyonce.

Un couple à 1,2 milliard de dollars
Parmi ses activités très diversifiées, figurent de la restauration avec la chaîne 40/40, et du sport -il a financé un jeu-vidéo de basket, sport dont il est fan-, et fondé Roc Nation Sports pour manager et gérer les intérêts des sportifs. Il a également investi dans Uber en 2011 avant que la compagnie de VTC ne devienne un mastodonte mondial, et dans le fabricant français d’enceintes Devialet.

Aujourd’hui, Shawn Carter de son vrai nom dispose d’une richesse de 900 millions de dollars. Une fortune qui fait de lui l’artiste hip-hop le plus riche du monde selon le classement Forbes 2018. Sans compter le pactole de son épouse, celle qu’on surnomme Queen B, qui pèse à elle-seule 350 millions de dollars.

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques