La profonde religiosité d’Aretha Franklin transparaissait à travers tout ce qu’elle faisait. Fille du révérend C. L. Franklin, la jeune Aretha avait grandi à Détroit sous le toit du pasteur noir le plus influent de son époque, et dont l’église était autant un lieu spirituel qu’un foyer de la culture noire.

Le gospel dans la peau

Quand on lui demandait quelles étaient ses plus grandes sources d’inspiration, Aretha Franklin citait de célèbres chanteuses de gospel, notamment Clara Ward et Mahalia Jackson.