Musique & Danse People

Booba et Kaaris : Un épisode sans fin sur les réseaux sociaux

À défaut de se combattre physiquement, ces deux-là continuent à se défier sur les réseaux sociaux… Dernier rebondissement en date : Booba vient de repousser l’offre de Kaaris, qui lui proposait un duel en Tunisie au mois de juin prochain, avec un million d’euros à la clef. Booba a bien reçu le contrat, mais il n’est pas d’accord sur le lieu et les modalités. « La Tunisie, ça va pas le faire, frère, a répondu le Duc de Boulogne sur Instagram ce week-end. On va te renvoyer le contrat et tu vas t’arranger. Moi, pas de problème, je suis chaud depuis le départ. Et on va le faire, mais pas loin de Paname. Comme ça les supporteurs ils peuvent venir voir le n****** de mère…. » Et de proposer d’autres lieux comme le Luxembourg, la Suisse ou la Belgique.

Selon l’avocat de Kaaris, joint par le JDD, le combat devait avoir lieu dans l’équivalent d’un palais omnisport, sous l’autorité de la Fédération des sports de combat de Tunisie. Il s’agissait d’une rencontre selon les règles du MMA, un art martial qui autorise toutes les techniques du combat, associant pugilat et corps à corps, dont l’organisation est interdite sur le sol français. Du sur mesure pour les deux rappeurs condamnés après leur rixe mémorable à coups de flacons de parfum dans l’aéroport d’Orly l’été dernier… La seule incertitude concernait la présence ou non d’un public sur place, même si la rencontre devait être couverte par les médias et relayées sur les réseaux sociaux…

Une clause Kebab
Après avoir longtemps ironisé sur les hésitations de Kaaris, voilà désormais Booba au pied du mur : il a le contrat en main, un rendez-vous calé – voilà des jours qu’il demandait à Kaaris d’envoyer sa proposition – et même son fameux « sandwich grec » qu’il exigeait par contrat à l’issue du combat. Mais c’est désormais à son tour de gagner du temps en demandant des clarifications sur les clauses et un changement de lieu pour le duel. « Tu vois c’est comme ça qu’on fait du business, a-t-il commenté sur son compte Instagram. Tu envoies un contrat… on fait nos modifs… on se met d’accord et on signe. Ce que tu aurais dû faire depuis le début. »

Ce qui n’a pas manqué d’exaspérer Kaaris qui a vivement répliqué sur son propre compte, avec la bordée d’insultes qui égaient régulièrement leurs échanges… « T’as envoyé un contrat à 300k sans lieu, je t’en ai envoyé un avec 3 fois plus et avec un pays, mais t’as pas de c*******. Tout est carré et réglementé. Si tu ne signes pas ce contrat tu n’auras plus le droit à la parole avec moi. » Dernier ultimatum il y a quelques heures où le rappeur de Sevran défiait une nouvelle fois son rival en posant devant l’aéroport de Tunis. « Je suis déjà sur place, je t’attends de pied ferme ! écrit-il sur Instagram. Tu avais dit où tu veux quand tu veux ! Je te laisse 24 heures pour signer le contrat, sinon tu n’auras plus jamais le droit à la parole ! » Suite au prochain épisode…

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques