Flash

La « France Insoumise » et EDS exigent la libération et le retour de Laurent Gbagbo

Le parti français présidé par Jean-Luc Mélenchon, la France Insoumise, s’est allié à EDS (Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté), un parti ivoirien, pour réclamer haut et fort la libération totale de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ancien ministre Charles Blé Goudé.

Reçus à Paris vendredi au Parlement Français par les députés membres de la France insoumise, le président d’EDS M. Georges Armand Ouégnin, accompagné d’une délégation venue de Côte d’Ivoire a évoqué la situation sociopolitique de son pays . Sans équivoque la situation de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé a été au coeur des sujets abordés ; EDS soutenant que la réconciliation en Côte d’Ivoire ne saurait être chose réalisable sans le retour au pays de ces deux personnalités. Selon Afrique sur-7,  « cette position, le président d’EDS la justifie par l’atmosphère sociopolitique délétère qui prévaut en terre ivoirienne depuis la fin du régime Gbagbo le 11 avril 2011 ».

 

« Nous sommes très heureux d’avoir échangé avec vous sur la situation sociopolitique dans notre pays la Côte d’Ivoire. À 18 mois des élections présidentielles, donc à la croisée des chemins, la Côte d’Ivoire va mal si l’on s’en tient aux violences inter communautaires et au climat social délétère. Les élections à venir nécessitent que la réconciliation se fasse. Cette réconciliation impose le retour de Gbagbo, de Blé et de tous les exilés politiques qui sont hors de notre pays, la libération de tous les prisonniers militaires. Tous ces éléments doivent nous permettre d’aller en 2020 vers des élections apaisées. C’est un appel que nous lançons. Nous prônons le dialogue », a indiqué le président d’EDS.

About the author

La Rédaction

Poster un commentaire

1 commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques