Economie Afrique Events Technologies

Les journées TIC et Numérique valorisent le savoir-faire digital africain

En 2014, l’économie numérique contribuait  à hauteur de  5% au PIB du Cameroun, un quota qui s’est embelli au fil des années. Ce secteur porteur est depuis quelques années  au cœur d’une stratégie gouvernementale. C’est pour cette raison que  la Ministre des Postes et Télécommunications Minette Libom Li Lkeng a présidé ce 30 aout la cérémonie d’ouverture de la cinquième édition des journées TIC et Numérique. L’initiative portée par l’ONG Coalition digitale et le cabinet d’expertise Evolving consulting entend faire des technologies de l’information et de la communication un vecteur de croissance économique au Cameroun mais aussi en Afrique. Les travaux de cette édition se tiennent sous le thème « Savoir-faire digital africain : entrepreneuriat, innovation à l’ère de l’industrie 4.0 des objets connectés. » Le concept d’industrie 4.0 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production dans les entreprises, la gestion, la gouvernance, caractérisés par la rapidité, l’efficacité et plus important l’autonomie. Dans le contexte camerounais, une industrie numérique naissante laisse entrevoir de nombreux projets innovants qui concernent les secteurs de la santé, avec notamment le Cardio Pad du jeune startuper Arthur Zang. Les domaines du divertissement, de l’éducation, de l’agriculture, du commerce et de la banque, sont pris d’assaut par des  jeunes entrepreneurs du digital. Les journées TIC et Numérique se positionnent comme une plateforme de sensibilisation au bon usage des TIC mais aussi comme une vitrine pour valoriser ces initiatives  souvent peu ou mal connues.

Au programme de ces deux jours d’activité, de nombreux exposés présentés par des références dans le domaine. Jean-Jacques Massima Landji représentant Afrique centrale et Madagascar de l’Union Internationale des Télécommunications, a présenté les défis, enjeux et impacts de la transformation numérique. D’autres exposés portent sur la smart éducation, ou encore le mécanisme de financements des PME et startups en Afrique. Profitant de cette tribune à elle offerte la ministre des Postes et Télécommunications a rappelé les grandes lignes du plan stratégique  Cameroun numérique 2020 initié par le gouvernement en 2016. Une sorte de  boussole de la politique numérique gouvernementale. Ce plan repose sur trois dimensions à savoir, le développement des infrastructures des communications électroniques large bande, mais également le développement des secteurs de l’informatique et de l’électronique. La seconde dimension porte sur les activités nées du fait du développement de l’économie numérique. Ces activités sont qualifiées de nouvelle économie, et n’existent que grâce au cœur du numérique. La troisième dimension porte sur la transformation des secteurs d’activités existants, par l’intégration de l’usage des TIC.

Les journées Tic et Numériques sont soutenues par l’Union Internationale des Télécommunications, la Francophonie et d’autres partenaires techniques. L’Objectif de cette plateforme initiée en 2010, valoriser le savoir-faire digital africain pour optimiser son apport dans la croissance économique du continent. Les travaux de cette cinquième édition se terminent le vendredi 31 aout.

About the author

La Rédaction

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques