Economie Afrique

Burkina Faso : Effervescence autour de l’uranium et du pétrole

Début janvier, les travaux de recherche effectués par le Bureau des mines et de la géologie du Burkina (BUMIGEB) ont révélé un fort potentiel minier du sous-sol burkinabè, avait annoncé le gouvernement à l’issue d’une réunion du conseil des ministres.

Interrogé sur la découverte de traces de pétrole et d’uranium au Burkina Faso, le Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba a déclaré jeudi devant le Parlement que les indices devaient encore “être confirmés”.

Dans le cadre de l’évaluation du potentiel minier et énergétique du pays, les travaux déjà réalisés ont donné des résultats satisfaisants et indiquent des anomalies d’uranium à Koudougou. Les résultats déjà obtenus suite à l’évaluation du potentiel d’uranium de Villy (Koudougou) sont prometteurs. Des travaux complémentaires sont d’ailleurs en cours et devraient permettre d’en établir la teneur. Pour ce qui est du potentiel d’uranium de Bongo (Koudougou), les résultats d’analyses en laboratoire sont en phases d’interprétation.

Si les découvertes venaient à être formellement confirmées, le Burkina serait engagé dans une course contre la montre avant que le vrombissement des machines à prospection n’envahisse le pays et l’expose au spectre tant redouté de la “malédiction des ressources”. Et que l’appât du gain ne déclenche une ruée vers l’or.

About the author

La Rédaction

Poster un commentaire

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Rubriques